Selon les réponses transmises par dix banques de cash management de premier plan, les offres dédiées aux entreprises seront lancées à l’automne. La concertation doit s’engager au niveau européen sur le modèle économique du virement SEPA instantané dans la sphère des paiements C2B.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le virement SEPA instantané, sans jamais avoir osé le demander à vos banques ! Pour donner une vision globale de l’offre existante de services en matière de SCT Inst, Redbridge a mené de janvier à mars 2019 une enquête auprès des principales banques de cash management européennes. Nous remercions sincèrement les dix groupes bancaires ayant participé à l’exercice : BNP Paribas, Groupe BPCE, Crédit Agricole, Citi, Deutsche Bank, HSBC, JP Morgan, La Banque Postale, Société Générale et UniCredit.

Savoir recevoir

Dès l’automne 2018, l’ensemble des répondants était prêt à recevoir des virements instantanés. La possibilité d’émettre des virements est arrivée plus tardivement, et de manière étalée selon les typologies de clientèles et les géographies. Par exemple, les banques françaises ont commencé par proposer au premier semestre 2019 le SCT Inst aux clients particuliers et professionnels via les portails bancaires. Pionnier du virement SEPA instantané en France, Natixis Payments a « proposé la technologie de l’Instant Payment dans un premier temps, aux clients du Groupe BPCE (Banques Populaires et Caisses d’Epargne) afin de leur donner la possibilité d’effectuer des règlements de personne à personne et de régler certains de leurs achats. Dans un second temps, ces services couvriront des cas d’usage en B2C, B2B et C2B, pour lesquels des pilotes sont déjà en cours ».

Société Générale évoque l’ouverture commerciale de son service de virement SEPA instantané pour les professionnels et les entreprises « en mode fichiers » (via les canaux de télétransmission et de téléchargement des outils de banque à distance), et « en mode API » (un terme qui signifie adapté à l’initiation de paiement) au quatrième trimestre 2019. Toutes les banques suivent peu ou prou ce même calendrier. Le SCT Inst est un projet transverse ! La Banque Postale évoque ainsi l’intégration en octobre du virement SEPA instantané à sa nouvelle version de banque en ligne et application mobile destinées au marché des professionnels et des entreprises.

À l’étranger, Deutsche Bank a lancé son offre en Allemagne et prévoit de la déployer dans les autres pays européens au cours des prochains mois (Pays-Bas, Belgique, France, Suisse, Autriche, Portugal, Royaume-Uni et Italie). L’établissement permet actuellement à ses clients d’engager des virements instantanés et de recevoir une notification immédiate sur la réalisation ou l’échec de transaction. Deutsche Bank prévoit de proposer dans le courant de l’année une solution intégrable aux outils de trésorerie, à travers la mise à disposition d’une API. La banque permettra également d’effectuer des virements instantanés via les outils de communication interbancaire EBICS, SWIFT et en mode batch. Dans le cas où la transaction ne pourrait pas être dénouée par un virement instantané, du fait d’une inaccessibilité du compte bancaire du bénéficiaire, le paiement basculera sur un virement classique.

Moyen de paiement complémentaire ou concurrent ?

Le SCT Inst viendra-t-il compléter l’offre de moyens de paiement existante en France et en Europe ou va-t-il bouleverser en profondeur les habitudes de paiement des consommateurs comme des entreprises ? Les avis sont partagés sur cette question. Certains estiment que le virement SEPA instantané répond avant tout à des besoins spécifiques de paiement et à des comportements nouveaux des clients. « Nous ne voyons pas de risque de cannibalisation des autres moyens de paiement, mais tout au contraire, une opportunité d’enrichir l’offre de services existante et d’apporter une réelle valeur ajoutée dans le domaine des paiements », estime HSBC. A contrario, selon Natixis Payments, une part significative de l’argent liquide, des chèques et des virements sera remplacée par le SCT Inst. « Le virement SEPA instantané aide à concevoir des services nouveaux qui sont de nature à améliorer nos offres, complémentaires au prélèvement et à la carte bancaire – laquelle reste le moyen de paiement du quotidien préféré des consommateurs français » estime Natixis Payments.

Pour JP Morgan, « en fonction de l’utilisation qui pourra être faite du virement SEPA instantané, il est raisonnable de s’attendre à une certaine cannibalisation des volumes de virements SEPA classiques. Le plafond actuel de 15 000 euros par transaction limite l’utilisation du SCT Inst par les départements trésorerie pour se financer ou pour effectuer des paiements B2B où les montants sont typiquement bien plus élevés ». JP Morgan estime que l’impact initial du virement SEPA instantané sera limité tant que le plafond du montant des transactions ne sera pas relevé.

L’histoire des autres systèmes de paiement en temps réel, notamment celle du système britannique Faster Payments, nous enseigne que les plafonds tendent à être relevés progressivement et permettent d’élargir les cas d’usage du moyen de paiement. UniCredit voit dans le SCT Inst « un instrument largement supérieur aux autres formes de paiement urgents » et partage, tout comme Citi, le sentiment qu’il deviendra à terme la nouvelle norme. « Les consommateurs vont bénéficier de la plus grande praticité de ce moyen de paiement, et les entreprises d’une liquidité accrue et d’une confirmation immédiate de leurs transactions », fait valoir Citi.

Cas d’usage

Les banques détaillent les premiers cas d’usage destinés à ancrer le virement instantané SEPA dans le paysage des paiements au-delà du simple virement entre particuliers. Natixis a rapidement mis le nouveau moyen de paiement à disposition de ses filiales d’assurance, de crédit à la consommation et d’affacturage. Ainsi, le virement SEPA instantané permet aux personnes assurées auprès de Natixis Assurances de recevoir une indemnisation immédiate dans certains cas de sinistres. Chez Natixis Financement, la réserve de crédit à la consommation peut être mise immédiatement à disposition. Enfin, le financement des factures acceptées par Natixis Factor peut être réglé par virement instantané.

À l’exception de Deutsche Bank, qui communique sur le pilote en cours de développement avec l’organisation internationale du transport aérien IATA, les banques n’ont pas encore de cas pratiques d’utilisation du SCT Inst par les entreprises à présenter. Cela ne signifie pas qu’elles ne travaillent pas avec des entreprises, permettant ainsi à des réalisations concrètes d’aboutir ces prochains mois.

D’une manière générale, les banques soulignent que SCT Inst est adapté à de nombreuses situations, en remplacement des paiements en espèces ou par carte, prélèvements automatiques, lorsque des liquidités immédiates sont nécessaires, et lorsque le paiement immédiat est définitif.

  • Paiements P2P (partager l’addition d’un dîner, payer sur une brocante, etc.)
  • Paiements B2C (commerce électronique, restitution directe des fonds après le retour des marchandises, paiement direct des réclamations d’assurance, règlement des gains de jeux)
  • Paiements C2B (commerce électronique, point de vente, alternative aux cartes)
  • Paiements B2B (paiements en temps réel dans le cadre de livraisons de marchandises, règlement des factures fournisseurs, gestion de trésorerie intraday et cash pooling)

Solutions pour le commerce

Le virement SEPA instantané intéresse les acteurs du commerce, qui voient dans ce nouveau moyen de paiement une opportunité de réduire le coût de leurs encaissements. Crédit Agricole considère que le SCT inst est un excellent outil pour se substituer aux espèces et aux chèques. Selon le groupe, « le virement SEPA instantané répond parfaitement à des besoins de transferts d’argent entre particuliers. C’est la raison pour laquelle d’ailleurs le groupe Crédit Agricole s’est engagé pour le déploiement de la solution dans Paylib. Le SCT Inst sera un moyen de paiement d’autant plus efficace, qu’il pourra être utilisé au travers de solutions simples, ergonomiques, sécurisées, et acceptées chez les commerçants ». Pour Natixis Payments, « la solution pour être pertinente devra être « interbancaire » et à l’échelle européenne, elle devra proposer les meilleurs standards d’expérience client et de sécurité et, bien entendu, être acceptée par la majorité des commerçants ».

En effet, dans les magasins de proximité, le paiement sans contact nécessite des adaptations significatives et un travail pour que le délai d’acceptation de la transaction soit le plus court possible. L’autre élément jugé indispensable au succès du virement instantané dans le commerce est l’offre « d’alias » (proxy), destinée à joindre le bénéficiaire d’un virement sans avoir à saisir son IBAN.

Enfin, la nouvelle directive sur les services de paiement contraint les banques à déployer un système de double authentification reposant sur les facteurs suivants : quelque chose que le payeur possède (une smart card ou un téléphone mobile par exemple), quelque chose que le payeur connaît (comme un mot de passe ou un code PIN), quelque chose qui lui est inhérent (comme une empreinte digitale). L’ensemble des banques interrogées prévoit de réutiliser dans le cadre de l’Instant Payment la solution d’authentification forte développée pour chaque segment de clientèle. Plusieurs banques indiquent que cette solution évoluera dans les prochaines années pour intégrer de nouveaux critères, notamment de biométrie.

Le succès du « parcours client » dépendra donc de la facilité d’utilisation de l’outil mis en place pour générer et/ou répondre à une demande de paiement instantanée et de la rapidité de l’échange préalable à l’exécution de la transaction de paiement. Pour rendre possible la communication entre les solutions d’initiation de paiement utilisées par les commerçants et les banques des clients en magasin, la nouvelle directive sur les services de paiement (DSP 2) rend obligatoire l’utilisation des API à partir de septembre 2019. Les travaux de définition de standard menés en France par STET sont de nature à simplifier la mise en place du SCT Inst sur le marché hexagonal. La plupart des banques françaises interrogées prévoit d’utiliser cette API de place pour l’ensemble des comptes ouverts en France et de s’adapter aux autres standards de place disponibles dans chacun des pays concernés.

Modèle économique

Les banques ont lancé le virement SEPA instantané pour les particuliers en appliquant un tarif de 70 centimes à 1 euro pour l’émetteur. Quelques banques en ligne ont fait le choix de rendre le nouveau moyen de paiement gratuit et, ainsi, de se démarquer commercialement de la concurrence (Fortuneo, Boursorama).

Toutefois, le niveau de tarification dans les usages C2B, qui profitent au bénéficiaire des fonds, reste à définir. Alors que les banques du payeur réalisent des investissements importants et supportent des coûts de sécurité et l’intégralité du coût de la fraude, elles déplorent qu’il n’existe pas d’autres moyens de recouvrer leurs coûts que de rendre payant l’émission d’un Instant Payment par le consommateur. Une concertation sur le modèle économique à l’échelle européenne semble dans ce contexte indispensable.

Dans la sphère des paiements d’entreprise à entreprise (B2B), le modèle économique du virement instantané devrait être aligné sur celui du virement SEPA classique. Redbridge estime que le prix du virement instantané ne devrait pas dépasser deux fois celui du virement classique. Ce multiple de deux s’observe déjà dans les pays étrangers qui disposent d’un système de virement instantané. Il s’observe également entre le prix d’un virement « urgent » et celui d’un virement classique. Enfin, dans le cadre d’échanges informels avec les banques, il ressort que le coût d’utilisation de la plate-forme de compensation dédiée au SCT Inst est deux fois plus élevé que celle du virement classique.

Infrastructures

En Europe, les banques pensent que les solutions de paiement instantanées nationales devraient migrer vers le SCT Inst afin de constituer une solution véritablement européenne. Selon HSBC, « à une période de forte créativité au niveau de chacun des pays participants, succèdera une phase de consolidation/harmonisation permettant l’émergence de solutions prédominantes à l’échelle de la région Europe ainsi qu’une interconnexion entre les systèmes des différentes régions ».

Pour Citi, la clé du succès du virement SEPA instantané résidera dans l’intéropérabilité. Afin de rendre l’ensemble des comptes des banques européennes accessible au SCT Inst, la BCE et l’Eurosystème ont développé la plate-forme de compensation TIPS (Target Instant Payment Settlement). Certains acteurs, comme Citi, fondent l’accessibilité de leur solution sur cette plate-forme. Les grandes banques françaises privilégient dans un premier temps une connexion à la plate-forme STET, qui affiche une bonne couverture directe des marchés français et belge. Pour compléter l’accessibilité de leur solution, elles prévoient de se connecter soit à TIPS, soit à la plate-forme de l’EBA Clearing.

Investissements

En ce qui concerne les investissements nécessaires au développement de leur solution de virement instantané, les banques ont peu communiqué. « C’est un investissement significatif (de l’ordre de 15 millions d’euros) sur les infrastructures techniques et financières qui rend d’autant plus complexe la recherche d’un équilibre de marché avec un business model équilibré pour l’ensemble des acteurs » explique Natixis Payments.

Emmanuel Léchère


Le virement instantané a la capacité de transformer rapidement les usages de paiement des entreprises.

Dans l’objectif de livrer une information complète sur l’avènement du SCT Inst en Europe, Redbridge a interrogé les banques, les prestataires de services de paiement et les entreprises.

Notre nouvelle publication présente l’offre de services de virement instantané à travers les points de vue de dix groupes bancaires et huit prestataires de services de paiement. Elle révèle aussi les attentes substantielles des responsables financiers d’entreprises ayant participé à notre enquête sur la place du virement instantané dans le paysage européen des paiements.

Au sommaire de cette nouvelle publication

  • Quelle place pour le virement instantané SEPA dans l’entreprise ?
  • Les banques préparent l’élargissement des cas d’usage du SCT Inst
  • Parcours client et parcours du combattant pour les PSP !

Ainsi que le point de vue des responsables de :

  • METRO FRANCE
  • ACOSS
  • STET
  • MERCATEL

 

TELECHARGEZ NOTRE NOUVELLE PUBLICATION

Recevez nos publications